Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici, il est question de Guidance. Quand on pratique avec Constance les 4 techniques du yoga-originel, c'est comme si on est guidé, aiguillé, inspiré. Les choses se font simplement, avec Grâce, dans le flux de Sa Grâce. 

 

 

"Il" sait. "Il" sait quoi faire pour me faire palpiter. Pour émulsionner mon cœur est le rendre si tendre, si attachant, si amoureux, si chaud, brûlant devrais-je dire !

 

Je ne pensais pas qu'un jour, je puisse redevenir amoureuse. « Amoureuse », c'est un tout autre mot. Je remarque que ce mot n'a plus du tout la même connotation que dernièrement. C'est un nouveau mot. Plus riche, plus large. Plus attrayant. Mon regard à changer. Ma perception a changé.

 

Non, je ne pensais pas que je puisse de nouveau revoir ce mot et lui donner un tout autre sens. J'avais laissé ça de côté. Voulant, seulement consacrer ma vie à Lui (le Saint-Nom, le Verbe, l’Énergie Divine...).

 

Aujourd'hui, je prends conscience que j'ai l'opportunité de pouvoir faire les deux. Partager une nouvelle expérience. Sûrement que c'est bon pour mon évolution. Je Lui fais totalement confiance, totalement.

 

Il m'ouvre de nouvelles portes, j'en suis consciente. J'y rentre avec tant de confiance et de détachement à la fois que je n'en reviens pas. Je m'en sens apaisé, si calme, si sereine, si vide, mais avec une telle confiance. Je ne sais plus combien de fois, je lui dis Merci par jour. Soit par un si large sourire, qui me fait rayonner, soit en posant ma conscience sur Lui, soit par la technique du Saint-Nom, que je répète et répète dans ma journée, voire quelques pauses. C'est mon fidèle compagnon, mon meilleur Ami, mon Père.

 

Je viens de passer une semaine, pleine de rebondissements. Deux enfants tout d'abord avec qui je me lie si fortement. L'impression de les connaître et pourtant, je ne l'ai est jamais vu. Dont un ado qui me ramène à Mathis et qui vient, me saluer tous les matins, qui vient se confier. Un ado, qui ressemble étrangement au comportement de mon fils. Je l'écoute et les mots viennent sans les chercher.

 

Sa sœur plus jeune, est une petite puce, si attachante, si mignonne, si mémère, qu'elle se lie si facilement à ce que je suis et je ne sais pourquoi, comment, mais La guidance me met dans ses pattes.

 

Et lui ! Il me trouble lui, il me trouble totalement. Nous nous troublons. Nous nous le disons, simplement: "Quelque chose de très fort se passe entre nous, je ne peux l'expliquer, mais cela fait longtemps que je n'ai pas rencontré quelqu'un pour qui je pourrai tout plaquer.'' ce sont c'est propres mots. Mais c'est ça. C'est totalement ça ! Et pourtant, nous n'avons fait que parler. Mais quand on se regarde, on se comprend. Il me comprend, je le comprends. Et qu'est ce qu'on aime se regarder en silence, en se souriant mutuellement. Comme si je me sentais connecté à Lui, par lui. C'est hallucinant.

 

Je n'ai pas d'attaches. Non, pas d'attaches. J'aime le Pays Basque, mais je n'ai pas d'attaches. Aussi surprenant que je le suis, j'irai là ou pas, où La Guidance m'emmènera. Après mon service du matin, je repars chez moi et je médite. Je prends conscience que je dois méditer. La Présence du Saint-Nom, m'est indispensable. Il me remplit de tout. Il est mon Tout. Je ne suis rien sans Lui. Rien. Je dois être vide, pour le laisser passer.

 

La Guidance m'amène à lui parler de ma méditation, à lui dire que méditer m'est indispensable ! Pour me recentrer et ainsi pouvoir être totalement avec les personnes qui viennent au bar, totalement présente. Être à elles, à l'écoute. Il en est troublé... et me ressent comme ça. Je donne de mon temps et de ma Présence. Oui, c'est à travers Lui que je me donne.

 

Ces deux derniers jours, je ne suis pas allée méditer, dans l'après-midi. J'ai juste pratiqué la technique du Saint-Nom et du Nectar. Je suis allée avec eux. Avant qu'ils repartent chez eux, à Paris. Cependant, ils ont été subjugués par tout cet environnement du Pays Basque.


La Guidance est là. Des mots sortent de ma bouche si facilement. Des mots précis qui vont totalement le troubler et le surprendre, en même temps. Je ne sais rien de sa vie et pourtant, je vais lui dire des mots, qu'il connaît. De son existence, de lui, de sa vie, de ses enfants. Je me laisse faire. Je remarque que j'ai plein de choses à dire, à lui dire et il le prend si facilement, si simplement. Ces mots vont l'apaiser. Je n'ai fait que « passer le mot ». Je suis vide quand je suis comme ça, détacher. Je dis sans autre mesure. Et m'arrête quand je dois le faire.

 

Il me disait: " continue, c'est tellement vrai, mais comment sais tu ça ? C'est tellement vrai ce que tu me dis continu, je t'écoute ''. Mais je n'avais plus à dire. Alors, je lui disais: " C'est tout, je ne sais quoi dire d'autres. Je devais juste te dire ces mots. C'est tout. À toi d'être, à toi de faire ou pas ''.

 

(le 22 Août 2015)

Tag(s) : #apaiser, #calme, #détachement, #expérience, #évolution, #rebondissement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :