Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce qui est formidable avec le yoga-originel, c'est de se rendre compte des choses, de prendre Conscience de ce que l'on fait. En prenant Conscience, notre Conscience évolue, grandit. Ce texte en parle...

 

Le Service

C’est par le Service une bonne partie de la journée, que j’ai continué à interrompre la machine à penser. Cela a été ma bouée de sauvetage.

 

Être dans le Service s’est être occupé dans le présent à faire ses affaires, être attentionnée à La technique du Sainy-Nom, concentrées, en étant dans l’Un. Je prends Conscience qu’en étant dans le Saint-Nom, les choses se font impeccablement. Il y a une telle profondeur d’Être, de Faire, de gestes précis, comme si je me plongeais dans un encrier par ma Conscience et que le Saint-Nom en était la plume.


En fin d’après-midi, je suis allée méditer et quel bienfait ! Comme un coup d’éponge qui a nettoyé ce qui devait l’être.


Je me suis couchée tard, très tard, devant l’ordi à visionner des émissions. Quelques interrogations me venaient à l’esprit et je laissais passer. La Musique m’accompagne dans ce passage tumultueux, comme un appel à la méditation ou tout simplement pour me dire: « tu n’es pas seule ! » Beaucoup de choses remuent à l’intérieur.

 


La Méditation

Ce matin, je me suis levée, douchée, ouvert la maison et je suis repartie dans ma chambre pour méditer. Je ressens le besoin. Quand j’ai commencé à rentrer dedans, j’ai ressenti comme quelque chose de lourd qui voulait sortir, comme l’envie de pleurer, quelques larmes d’ailleurs ont mouillé mes yeux. J’ai poursuivi et cela s’est atténué. Moins de pensées me venaient. Et puis le calme. Pendant cette méditation, beaucoup de réponses m’ont été données. Un soulagement, un apaisement qui s’est suivi d’un havre de paix. Une douceur délicate s’est installée, un délice. Et peu de temps après, j'ai senti le besoin d’écrire.


Ce moment m’a fait prendre Conscience de quelque chose de fondamental. Le passé n’a rien de nouveau à nous apprendre. On ne peut pas faire du vieux avec du neuf. Il faut laisser aller, laisser aux gens l’opportunité d’expérimenter leur vie, leur expérience.


Dire les choses, même en employant des phrases constructives, pertinentes et plein de sens, n’auront pas le même impact sur les autres. Ils n’ont déjà pas la même Conscience et n’ont pas vécu cette expérience. C'est du temps de perdu, c'est vain.


Je me rends compte que si j’en suis là aujourd’hui c’est qu’à un moment donné, j’ai fait le choix d’expérimenter cette vie. J’en ai eu marre de souffrir et que les gens me disent comment faire sa vie, comment être, comment se comporter face à cette situation. En expérimentant, j’ai pris conscience des choses. Je me rends compte qu’être dans le Yoga-originel, me permets d’approfondir ma Conscience. Quand on prend Conscience, tout change, tout évolue pour le mieux. La méditation nous rend la vue. Sans filtre !


Leur avoir dit toute mon histoire sur cette affaire, pourquoi ? Elle m’appartient. Il faut laisser les gens expérimenter leur vie, leur épreuve et en faire des histoires. Chacun à sa façon de faire, son point de vue, sa manière d’agir c’est personnel ça ! Ça nous appartient. J’ai pris Conscience que faire des recommandations, prévenir, alarmer ne sers à rien. Ça ne fait que poser des tas de questions aux gens. Et quand il y a des questions, forcément ça demande des réponses. C’est pour ça que tout n’est pas bon à dire ! Malheureusement les gens vont chercher les réponses, la vérité chez les autres. Alors, qu’ils doivent vivre leur expérience pour prendre conscience de la Vérité et ainsi, avoir les réponses. Ils prennent tout à l’envers.


Oui, en voulant aider les gens, en voulant les sauver, je me rends compte que je n’ai fait qu’alourdir la situation. La rendre plus compliquée en mettant d’autres personnes innocentes et avec qui j’ai beaucoup d’estime dans cette histoire. Je n’ai pas mesuré les conséquences, par manque de conscience et de naïveté. Par cette expérience, j’ai reçu un enseignement, j'ai pris Conscience des choses.


Je me rends compte que la méditation m’allège, comme si je m’étais détachée de ces anciens concepts et croyances. Le vide se réinstalle.

 


Yin/Yang

Je remarque bien, de pouvoir percevoir la vie de deux façons différentes. L’une est belle, joyeuse et harmonieuse et l’autre est triste, rempli de doute, angoissante. C’est une question de choix. J’ai tous les outils pour agir au mieux. Soit je fais confiance soit non. Sois je lâche prise ou soit je reste accrocher à mes pensées. Soit, je souffre ou soit je reste en paix. Ce sont des choix. Nous avons toujours le choix de faire ou de ne pas faire. Je ne dis pas que c’est facile. Loin de là !


Mais quand on a pris Conscience des deux états, il n’y a alors qu’une chose que l’on veut, s’est retrouvée la paix intérieure.


(le 17 Février 2016)

Tag(s) : #Conscience, #Observance, #Enseignement, #Méditer, #croyances, #Agya, #SaintNom, #Paix, #interieure, #LeService, #Expérimenter

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :