Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre vie est régit par La Grâce. Cependant, nous ne nous en rendons pas compte. C'est en observant L'Agya qu'on en prend Conscience. Juste être assidue dans la pratique, pour se mettre dans le flux de Sa Grâce et se laisser faire. 

 

 

 

http://www.yoga-originel.fr/2015/09/c-est-quoi-la-revelation.html

 

J'ai eu la Révélation depuis 18 mois maintenant et je me rends compte que tout ce que tu m'as dit, José, se vérifie dans ma vie.

 

En ce moment, je prends conscience de La Grâce et je m'en réjouis à chaque fois quand un élément surgit dans mon quotidien.

 

Ah ! C'est La Grâce ! Elle est là !

 

Quand on commence à pratiquer, je remarque que l'on essaye tant bien que mal de faire les choses et les conséquences arrivent. On s'en dépatouille, on s'en arrange, comme on peut au début, ne sachant pas que La Grâce nous suis quand on est dans son flot. On prend conscience d'elle, bien après.

 

La pratique est là, pour nous permettre de prendre conscience des choses qui nous arrivent. Ainsi, notre mental s'estompe, s'atténue, diminue petit à petit et Le Saint-Nom reprend sa place. Comme notre mental est propre, nous percevons les choses différemment. Nous avons l'esprit ouvert, à l'affût. Et là, bien des surprises

 

Dernièrement, La Grâce m'a gâté. Je dis dernièrement, en prenant Conscience d'Elle de plus en plus. Je me rends compte qu'Elle a toujours était là dans ma vie. Depuis petite jusqu'à maintenant. Bien des souvenirs me remontent. Des souvenirs bien tristes, mais qui me paraissent aujourd'hui autrement. Une aide à cette époque.

 

Comme par exemple, cet instituteur qui était très sévère, très méchant. J'ai fugué plusieurs fois de l'école, ainsi j'ai fait prendre conscience à mes parents du mal-être que je ressentais. La Grâce en action ! Oui, je fuguais à l'âge de 6 ans et je revenais à pied, seule chez mes parents.

 

Ou encore, il n'y a pas si longtemps (3ans) je suis partie de Bordeaux à Genève en avion et de Genève à Lullin (700 km environ) dans la Haute-Savoie à pied, en bus... et en plein hiver. Je n'avais que l'adresse. N'ayant pas de sou pour faire ce voyage, je l'ai fait avec très peu de moyens. J'ai fait confiance à mon intuition, à l'instant. Je suis arrivée à Lullin à 23H, dans une tempête de neige. Je ne connaissais pas les gens chez qui j'allais, le hasard, enfin non !

 

La Grâce était présente. C'est comme si ma route s'ouvrait devant moi. J'étais confiante. En ce temps-là, je mettais mon ange gardien, Jésus, Dieu, enfin... une protection près de moi. Intuitivement sûrement, je savais que je pouvais avoir confiance. J'étais sûr d'arriver à destination. Je n'ai jamais fait ça de ma vie. Il était important que je m'en rende compte.

 

Mes parents m'ont toujours protégé. Et tout s'est déroulé, comme sur des roulettes.

 

Aujourd'hui, la Pratique me le démontre, comme une équation. Comment obtient-on ce résultat ?

 

Plus je pratique et plus j'ai envie de pratiquer. Plus je médite et plus j'ai envie de méditer. Je me rends compte des événements qui arrivent dans ma vie. C'est une bénédiction ! Je les prends avec beaucoup de légèreté, de sérénité. Et dès que je remarque un état d'âme qui surgit, une souffrance quelconque, je me plonge en Lui, comme une plaie à panser. C'est radical. Un bienfait immédiat, une délivrance.

 

Comme une gomme par la méditation qui efface mes pensées. J'intègre la formule et je fais mes exercices trois fois par jour, pour pratiquer et pratiquer, pour intégrer, intégrer ce mécanisme qui rends ma vie transformée. Cela se ressent dans la méditation. C'est comme un élixir fort puissant !

 

(le 08 janvier 2016)

Tag(s) : #La Grâce, #La pratique, #Bénédiction

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :