Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Juste fermer les yeux et attendre de ressentir le sourire-intérieur, comme d'un petit coin paisible au coin du feu. En s'effaçant, Il apparaît à sa manière par la plume, la parole ou par des moments bien précis où l'on va se rendre compte de Sa Guidance...

 

Juste fermer les yeux et attendre. Attendre de ressentir le sourire-intérieur, comme d'un petit coin paisible au coin du feu.

 

Il sait ce que je dois ressentir. Il me connaît parfaitement. "Il" c'est Le Saint-Nom, Le Verbe, l’Énergie Divine. "Il" s'est cette Présence que je ressens à l'intérieur, dans mon dedans. Je suis juste le récipient. Je le contient. 

 

Il m'amène à chaque fois, sur la plate-forme où je dois aller, pour me sentir mieux. Il me connaît si bien, je n'ai cas le laisser faire. 

 

Et c'est en lisant, écrivant ou vivant un moment bien précis que je me rends compte, que c'est bien là, à cet instant, que son effluve remonte. Je m'en sens totalement attendrie. 

 

Oui, je suis émue. Quand je pense le perdre, il est là. Comme s'il me démontrait que je ne l'avais pas perdu. Il m'émeut. Je n'ai lu que les premiers mots de ton Satsang José et j'ai baissé l'écran de mon portable, comme si, à cet endroit, à cet instant même, j'allais comprendre ce qui me chagriner. 

 

Les réponses à mes questions n'aller plus me peser. Je me disais:  « mais c'est pas possible... ». C'est seulement un bon moment après, que j'ai lu la suite doucement et avec toute l'attention nécessaire. Comme pour me faire du bien. 


Comme une plaie qui s'était ouverte, dû à ces expériences que l'on fait dans notre quotidien, mal guérit. Par le Satsang elle se dissout et disparaît. C'est à chaque fois, une surprise, un étonnement, un émerveillement.


Oui, tout s'est dissout. Tout s'est envolé et le vide, s'est réinstallé. 

 

(le 24 novembre 2014)

 

Tag(s) : #Le Saint-Nom, #Présence, #instant

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :