Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici, est question du mental. L'Agya permet de le tenir en laisse. L'Observance permet d'approfondir sa Conscience, permet d'être dans la bonne posture et ainsi de poser sa Conscience sur Lui. Tout coule après...

 

 

 

Le soleil revient autant dedans que dehors. 

 

Le mental

Il aura fallu que je tienne bon le gouvernail pour ne pas me perdre dans les méandres du mental. Suite à ce Satsang, une épreuve était là comme pour confirmer mes propos. Dans ce brouhaha, j’étais incapable d’agir dans mon quotidien. Mes gestes en étaient maladroits, bancals, tremblants, hésitants. J’en venais même à m’interroger, à chercher mes mots.

 

La Grâce, m’a emmené vers la méditation pour m’apaiser, pour calmer le jeu. Quand on connait la paix intérieure, le peut que de vivre le contraire c'est à dire la confusion, la dualité, l’illusion ce n’est plus possible. Je remarque bien que ma motivation est aussi ardente, aussi intense et déterminante que de retrouver cette Paix intérieure.

 

Donner Satsang c’est prendre Conscience de la Vérité, brute qu’elle est, mais polie par nos expériences. Il y a le revers de la médaille. Le revers n’est que le faux égo. Mais un sacré coriace ! Il rejette toujours la Vérité. Pour lui, elle n’est pas bonne à entendre. Il veut garder sa vanité, son amour-propre, son orgueil. Il est comme un loup dans le bois. Il va se déguiser pour se faire passer pour nous. Cette petite voix douce que l’on entend souvent dans notre tête, nous dire, ce que l’on doit faire, ce que l’on doit penser, croire ou espérer. 

 

En réalité ce n’est pas notre véritable nature, c’est notre fausse identité ! Tout ce qui parle en nous est le faux-ego ! On se rend compte du faux égo quand on commence à travailler sur soi, en pratiquant le yoga-originel, on remarque très vite qui, il est.

 

Le Guide

Merci, merci encore une fois, à toi José. C'est par ton Enseignement une fois de plus, que j’ai pris Conscience de lui, du faux-égo. Quand on est dans un trou entouré de parois glissantes, on ne peut que sortir du trou par une personne extérieure. S'il l'on veut Grandir en Conscience, le Guide est primordial. On peut sortir de la confusion qu’en suivant les conseils du Guide, du Maître. Je remarque que tu as toujours mis le doigt là où ça faisait mal, mais pour cause !

 

Oui c'est ton rôle, certains l'acceptent, d'autres refusent et partent. Trop embricader dans leur vanité, ils se noient dans leur illusion. Ceux-là restent alors dans cet état de soumission au faux-ego. C'est leur choix.

 

Plus on avance sur ce chemin et plus le faux-égo est présent. Mais comme notre attention et centré sur le Saint-Nom, sur l’Un, nous ne faisons pas attention à lui. C’est comme les pensées. Quand on médite, les pensées sont moindres. Je ne dirais pas que nous n’avons plus de pensées, si, bien sûr ! Mais nous n’y faisons plus attention. Plus du tout. Alors, quand nous sommes à coté du chemin, pas centré en Lui (Le Saint-Nom) le faux-égo se fait une joie de venir nous aider. Il se déguise fort bien, le malin avec sa petite voix si douce !

 

Revenir à la pratique

J’avais soif de Satsang. J'ai dû lire beaucoup de Satsang pour prendre Conscience que je n’étais pas à ma place. Il y a un mot qui m’a fait réagir instantanément: « espérer, l’espérance ». Ce mot a colmaté la fuite. Ce mot, je les rajoutais dans le Satsang que j’ai écrit. Il m’a libéré immédiatement. C’était le mot manquant !

 

C’est dans le Service que je me suis rendue compte de ma place, où je dois être.

 

La méditation m’a fait prendre conscience d’autres éléments que je n’avais pas pris totalement en compte. Comme...chacun son chemin, chacun ses expériences, ses décisions, ses choix, son évolution. Un choix ne doit pas être contesté, il ne nous appartient pas. Nous devons nous occuper de nous, mais non de l’autre. Chacun gère son propre jardin. Nous avons suffisamment à faire dans le nôtre sans aller dans les autres. Que chacun reste à sa place !

 

Le sage par exemple s'occupe de ratisser les pierres de son propre jardin.

 

Méditer m’amène vers une terre fertile, propre et nettoyer. En méditant, j’enlève les mauvaises herbes, voire quelques ronces qui repoussent encore. C’est comme si j’étais une plante. Pour qu'elle soit belle et vivace, il faut l’entretenir. Notre intérieur c’est pareil. Il faut l’entretenir. Et si la Constance, la Détermination, la Foi sont présentes, la plante s’émancipe, profite et s’épanouit.

 

Grâce à l’Agya, je remarque que je grandis, je me développe, je m’épanouis.

 

La Sadhanà

Ma compréhension se délaye, comme un engrenage. Comme si par la pratique, l'engrenage se répare et reprend sa course. Ce qui n'a pas lieu d'être s'efface, ce qui a été mal construit, ce remet bien en place. Je me rends compte des choses, avec facilité je prends Conscience des choses de la vie. Il me suffit d’être dans la bonne posture intérieure et l’évidence m’apparait, comme une bulle qui éclate. 

 

Je remarque que c’est bien grâce à L'Agya que je prends Conscience des choses. Elles viennent là devant, comme une intuition, un feeling, une clairvoyance. Ce n’est que l’évidence qui s’offre à moi. Il n’y a rien à dire, c’est juste, c’est net, c’est Vrai ! Aucune interrogation ne vient contredire cela.

 

Je suis émue quand j’écris ça. Je prends de plus en plus Conscience de Lui. C’est Lui, qui m’amène tout ça, comme sur un plateau. Je ne fais rien de plus, si ce n’est que de me retirer pour le laisser passer. Je m’oublie en fin de compte. Et en m’oubliant, il prend place et dirige ma vie. Tous mes gestes en deviennent précis, automatiques, rien n’est laissé au hasard, rien n’est dit au hasard. Tout à un sens. Tout est à sa place, ranger. Tout est fait à l’heure que cela doit être fait. Tout est fluide.

 

Je me sens de plus en plus être pris pour un instrument. Son instrument. C’est vrai, je ne suis rien ou si peu. C’est grâce à Lui, si je suis ainsi. Tous les jours il me gâte. Il me suffit d’être au rendez-vous. Le hasard vous-diriez ? Non…le hasard c’est Lui !

 

Comment ne pas prendre Conscience de Lui ? Comment ne pas faire attention à Lui ? Comment ne pas prendre soin de Lui ?

 

En prenant soin de moi, je prends soin de Lui et vice-versa !

 

(le 15 janvier 2016)

Tag(s) : #Brouhaha, #Méditation, #la confusion, #Pensées, #Feeling, #Conscience, #Paix, #Dualité, #FauxEgo, #SaintNom, #Guide, #Pratique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :