Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce texte relate d'une expérience du Saint-Nom. La Grâce en action. 

 

Plus j'avance dans ce chemin, plus Sa présence est dense, compact, plus je vois La Grâce partout, partout. Je me rends compte qu'il est autant merveilleux qu'être en Sa présence que d'écrire sur Lui. Seulement les mots nous manque tellement qu'il y a de la profondeur, de l'intensité, du concentré.

 

Quand je viens à L'Ashram nandi-àlaya pour le Satsang, c'est toujours cette même Paix intérieure que je ressens si intensément en posant ma Conscience sur Lui.

 

Ce soir, ça été différent encore. C'est toujours la même chose, quand c'est le tour de la mère de l'Ashram, je plonge totalement dans cette béatitude et je n'ai plus envie de rien d'autre, que de me laisser faire. Même pas de bouger pour donner Satsang. Non. Juste envie de rester sans bouger et profiter de cet instant gourmand, prégnant, gorgé du Saint-Nom, de son feeling si profond, si délicieux qui m'est donnée de vivre, là à cet instant.

 

On se sent si petit, d'être capturé comme ça en un éclair. Envelopper comme dans un cocon ouaté, un cocon douillet, où une Présence si impressionnante par sa force, sa grandeur, sa férocité vient comme nous cueillir avec volupté.

 

Quand tu as donné Satsang, j'ai eu mes yeux qui se sont fermés à plusieurs reprises, c'était lourd. C'est cette même masse qui me tombe si souvent maintenant dessus et me fige en un instant. Elle devient de plus en plus pesante, drue. Je me rends compte qu'il m'est impossible d'éviter, de contourner, de mettre ça pour plus tard. Non, comme s'Il m'impose une médiation.

 

Pendant le chant dévotionnel "d'Arti" que nous avons chanté, j'ai senti vers la fin, pour la première fois, comme d'une ouverture de chant. Un périmètre plus large de gammes, comme d'une autre ouverture de porte. Je sais pas trop...difficile à décrire.

 

J'étais heureuse de te voir en méditation, juste après. C'est un honneur de pouvoir méditer à tes côtés. Un honneur, une Grâce d'être dans la même pièce que son Guru pour méditer sur Le Saint-Nom.

"Quand deux ou trois sont en ma Présence, je suis au milieu d'eux ". Qu'est ce que c'est fantastique de ressentir ce flux si intense du Saint-Nom !

 

Pendant quelques minutes, j'ai eu du mal à me sortir de cette réflexion que tu venais de faire: "il y en a qui voudrait que je vive jusqu'à 130 ans." Tiens, quel hasard, qui n'en ai pas, de sortir ça !

Mes larmes me sont si vite venues. En allant travailler en début de semaine, j'en ai parlé bien haut dans ma voiture, qu'il m'était impossible de vivre sans toi, sans ton Enseignement. Alors, s'Il pouvait m'entendre... Quand on a trouvé la perle rare, on ne peut l'a laissé partir.

 

Si tu peux transmettre s'il te plaît, de Lui dire que je ne suis pas prête de te laisser partir. Il va me falloir beaucoup, beaucoup d'eau sous le pont avant de pouvoir te lâcher. Je dis ça, je ne dis rien.

 

Pourquoi pas 130 ans ? C'est bien, non ?

 

Par la technique du Saint-Nom, j'ai si vite posé ma Conscience sur Lui. C'est un besoin pressant en fait, que d'être en Lui. C'est un ressourcement, un bien-être sans mesure, un apaisement, comme d'une délivrance, faire du vide pour du plein d'énergie.

 

Je t'avouerai d'avoir eu du mal à sortir de cette méditation. Même quand je suis allée en bas, j'étais bizarre. J'ai dû me poser sur le canapé, fermé les yeux et me replonger un petit moment dedans.

 

Merci pour ce moment partagé.

 

Tag(s) : #SaintNom, #instant, #méditation, #volupté, #Enseignement, #Paix, #Grâce, #Feeling, #expérience, #Satsang

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :