Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur ce chemin, il est essentiel de poser des mots, d'écrire ou le faire oralement, pour mettre sa Compréhension à jour. Se vider, faire de la place, pour pouvoir se remplir de nouveau.

 

Samedi matin avant d'aller travailler, j'ai écris ceci. J'ai pris une image et j'en ai fait ce poème matinal. Et j'ai mis de côté cet écrit. Comme si cet écrit, m'avait permis de ranger les choses à leur place pour délivrer ce message. Etant donné qu'il est sous jacent à ce poème, je le remets à jour.

 

Aujourd'hui, je ne dormirai pas. Je pourrais faire la grâce matinée, en profiter mais non...je dois ranger mon mental. La Guidance m'invite à le faire. 

 

 

La profondeur

Plus j'avance sur le chemin, plus je me rends compte dénicher une saveur délicate, impressionnante par sa douceur, sa légèreté, sa paix, dans les choses, les êtres, l’environnement. Je me rends compte que les choses, les êtres, l'environnement ont une profondeur.

 

 

Est ce "eux" qui ont une profondeur d'être ou ma Conscience qui s'approfondit un peu plus ? 

 

 

Les pauses Saint-Nom

Je prends Conscience qu'il faut comme effacer son ardoise, souvent, très souvent, très très souvent, pour se réinitialiser, pour se vider et pouvoir se remplir de nouveau. On se sent tellement bien après, tellement bien ! Comme si Le Saint-Nom en était la gomme, la technique. Ne rien garder, laisser l'eau de La Source couler.

 

 

Poser sa Conscience sur Lui, c'est avoir accès à cette Source, se mettre dessous dans Son flux, se laisser guider. 

 

 

Je me rends compte instinctivement maintenant, du plein. Il est primordial de se vider quotidiennement. Si je ne fais pas ce qu'il faut, le mental prend le relais, m'épuise avec ces questionnements. Posé sa Conscience sur Lui, c'est être au préalable vide. En étant vide, Le Saint-Nom passe sans problème, pour nous délivrer le message. Les mots viennent à notre Conscience comme ça, tout simplement. Si peu qu'il y est des choses de la veille ou des choses il y a 10 mn, non réglées, non acceptées, Il ne passera pas. 

 

 

Plus on avance sur ce chemin, plus la route devient fine, étroite. On marche comme sur une ligne de crayon. Etre attentif à la technique du Saint-Nom, être dans L'Agya, c'est ne pas se laisser happer par les bruits du dehors, pour ne pas se faire contrôler par notre faux-ego, ego-spirituel. C'est comme un renard qui rôde près des poules à peu de distance. Si peu qu'il y en ai une qui s'approche trop près, elle se fera manger. Si peu que nous ne soyons pas dans le Saint-Nom, depuis quelques heures, par la technique, nous nous faisons happer par l'ego-spirituel, qui rôde comme un renard. Notre vigilance est de mise à chaque instant ! 

 

 

Quoi de mieux que les pauses Saint-Nom ? Si peu que j'ai besoin de prolonger cet instant, cela devient une petite méditation. Je ressors de là, comme d'un sou neuf ! Le vide se réinstalle, je vis l'instant dans son entièreté.

 

 

Je me rends compte qu'être assidue dans ma pratique, m'amène à moins de pensées, voir plus du tout. Elles passent comme d'un nuage dans le ciel. Je n'y fais plus attention. 

 

 

Plus l'on suit L'Agya, l'Enseignement du Maître, plus notre Conscience s'approfondit, plus notre Conscience s'approche de Lui. C'est comme si, je n'ai plus que l'instant à vivre. Comme si tout le reste n'existe plus. Seul l'instant m'est donné à être, à vivre. 

 

 

Se baigner dans Sa Source de jouvence, « être en Lui » à chaque respiration c'est faire le choix de Le laisser passer, Le laisser agir, c'est avoir pris Conscience que sans Lui, nous sommes pas grand chose, nous sommes comme un enfant qui a besoin de Son Père pour vivre. 

 

 

L'Instant

Plus notre Conscience s'affine, plus notre perception change. Je remarque par exemple que l'instant se vit en profondeur. Enfin, ce n'est pas l'instant, c'est notre perception que l'on a de l'instant. Etant donné que notre Conscience change, s'approfondit, nous détectons, nous percevons une autre forme d'instant. Et pourtant, l'instant est l'instant. L'instant reste le même, le même depuis toujours. C'est nous, qui ne le percevons pas à sa juste mesure. 

 

 

En reprenant Conscience de Lui, je reprends Conscience de l'instant, de cette profondeur, cette légèreté, de cette insouciance. 

 

(samedi 12 Août 2017)

 

Tag(s) : #Agya, #Enseignement, #pratique, #recentrer, #Bien être, #Humilité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :