Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand on commence à pratiquer le yoga-originel, on est alors stupéfait des choses que l'on vit dans l'instant présent. C'est normal, on en prends Conscience, on se rends compte des choses. 

 

Quelques expériences m'ont amené à prendre conscience de plusieurs tableaux plus ou moins différents ces derniers jours, mais qui s'assemblent, je remarque. J'aurai aimé écrire sur un sujet qui me taraude depuis quelque temps, alors j'attends et j'attends pour rassembler le tout. Mais, je me rends compte que je ne suis pas aux commandes. Je ne suis pas aux commandes pour écrire sur un sujet précis. Je ne le connais encore pas le sujet ! Et pourtant, j'écris déjà ! C'est toujours drôle, d'ailleurs ! Que d'écrire un sujet que l'on ne connaît même pas la trame. Voici, le secret du Satsang.

 

En ce moment, je n'arrête pas de dire « c'est énorme ! ». Je viens juste de le dire à l'instant. Pour avoir écrit l'introduction. C'est tout à fait ça !

 

J'en souris. Je le redis. Aujourd'hui, par exemple, je l'ai bien dit 3 ou 4 fois. Ah ! Mais oui ! Je dois vous dire la posture que je prends pour être ainsi !

 

Cette posture, c'est celle que j'ai apprise dans mes débuts. Enfin non, pas tout à fait ! Je l'expérimente tous les jours un peu plus. Et suivant tes conseils, suivant l'Observance, je réalise qu'à l'intérieur, tout prend place. Tout se réunit, tout s’emboîte, tout s'intercale, tout s'harmonise pour se positionner comme il se doit.

 

Des mots, comme "s'oublier, la non-pensée" me permettent déjà de me positionner dans ce flux fluide, qui m'emmène directement là, où en un rien de temps, je vais trouver la Paix intérieure, la Vacuité, la Béatitude. L'état d'Excellence !

 

Oh ! Je n'y reste pas encore très longtemps, mais tous les jours un petit peu. Cette posture-là, va me permettre après la méditation, dans le Service ou pas, de vivre en pleine Conscience. Et c'est un réel bonheur ! Mais oui ! C'est un réel bonheur que d'être là, présent, dans sa vie !

 

Comme aujourd'hui, par exemple. Ce matin, comme tous les matins, j'ai pratiqué la méditation assise du Saint-Nom, de la musique et de La Lumière. Je suis allée travailler. Avec quelques pauses Saint-Nom de temps à autre et Nectar. À 14 heures, quand j'ai eu la pause de l'après-midi, j'ai pratiqué de nouveau la méditation assise, mais je n'y suis pas restée longtemps comme si, cela suffisait. J'avais suffisamment rechargé les batteries.

 

Je m'aperçois en écrivant que je me suis laissée mener par la guidance. J'ai pris mes clics et mes clacs et je suis descendue à ma voiture. Sur le chemin, je me suis fait draguer par un motard, très sympathiquement. J'en sourit encore. Là, je pars direction salon de coiffure. Intermarché. Je demande pour prendre rendez vous et elle me dit qu'ici, on ne prends pas rendez vous. Super contente, je lui dit OK et j'attends, en feuilletant les livres de coiffure. À ce moment là, je ne savais pas comment, j'allais me faire couper les cheveux.

 

Tout en attendant, je prends un, deux, trois catalogues avec différentes coupes. J'en retient trois. Puis deux. J'étais déjà venue dans ce salon de coiffure pour mes enfants et j'avais remarqué que j'aimais beaucoup une coiffeuse et je m'étais dit, quand je reviendrai, j'aimerai bien être coiffer par elle. Et quand la dame vient me chercher, comme par hasard, c'était cette même personne et pourtant, il y en avait trois. Je lui demande ce qu'elle en pense. Ça y est la décision est prise, en un éclair, ce sera celle là. Et c'est un succès, c'était bien celle là, qu'il me fallait ! Je suis très contente de la coupe. Plusieurs personnes me feront la remarque, comme pour me dire, que cela me va bien. Merci encore une fois, La Guidance.

 

Je repars chez moi. Je vais pour monter les escaliers, quand suite à une méditation il y a quelques jours, me vient à l'esprit, de demander à ma voisine espagnol de m'apprendre cette langue. Il est vrai, que j'habite à 500 mètres de l'Espagne et cette langue peut être un atout, à ne pas négliger.

 

Du coup, je ne monte pas les escaliers mais je me dirige chez elle. Je toc, elle me fait entrer. Je lui explique que je voudrai apprendre l'espagnol et je souhaite que ça soit elle qui m'apprenne. Je lui dis encore, que je ne sais pas pourquoi je me dirige vers elle, mais au fond, je sais que c'est bien. Je suis ainsi près de mes enfants et n'ai pas besoin de prendre la voiture. Un peu étonnée mais, elle accepte facilement et me dis, qu'elle est contente de rendre service à son tour. Elle m'explique alors, que sa patronne l'aide dans ses démarches administratives, pour écrire des lettres en français ou autres. C'est une façon pour elle, de servir les autres. Je lui en remercie infiniment et nous nous mettons en contact en début de mois de novembre, pour commencer ces cours.

 

J'ai encore d'autres exemples, suite à celui-là. En tout cas, je prends ce que la guidance m'amène et quelquefois, elle me dirige dans des lieux ou des situations, où je vais devoir prendre du recul, de suite. Elle me met face, à des circonstances où je dois me positionner le plus simplement et le plus humblement possible. Encore aujourd'hui, j'ai fait des choses spontanées ou je me reprends en souriant, ne sachant pas trop comment y faire face encore et j'en rigole. Mon patron en a sourit.

 

Ah ! Ma spontanéité !

 

Je prends conscience de cela, maintenant. La guidance est là. Oui, elle me guide. C'est incroyable ! J'en avais conscience déjà, mais aujourd'hui, j'en prends de nouveau conscience. Beaucoup plus et différemment. Comme quoi, nous évoluons tous les jours.

 

Je remarque que je suis de plus en plus assidue dans ma pratique. Quand, je suis dans le tourbillon, quand rien ne va plus, je médite. Et médite et médite encore. Même si, rien ne se passe, je continue à méditer. J'en suis déterminée, mordue, je ferai tout pour Le retrouver. Tout.

 

Comme tu dis, un jour viendra et tout redeviendra tranquille. Le plus contraignant, c'est de vivre avec les autres quand rien ne va plus. Mais, c'est un atout aussi. Dernièrement, j'ai pris conscience que cela m'aide à me sortir de ce tourbillon.

 

Il n'y a pas si longtemps, ce matin. Les autres, nous aide à nous corriger. Il suffit de changer notre perception, de comment on voit les choses. De toute façon, quand nous sommes plus unit, nous sommes donc, désunit, nous tombons dans la dualité et le faux-ego fait son apparition. Il ne nous reste plus qu'à méditer, pour le dissoudre. Et hop ! Tout a disparu et le calme revient !

 

Je remarque comme si j'étais télécommandée. Je vais là, je dis ça, j'agis comme ça. Et tout s’emboîte. Il en résulte une joie sans mesure. La guidance m'amène là, où je dois être, à ce moment là, à cet instant là. Rien n'est fait au hasard. Tout est construit.

 

(le 26 septembre 2015)

Tag(s) : #Satsang, #Posture intérieure, #S'harmonise, #la non-pensée

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :